Gremmy Awards 2021: Best « Rad » Instro Record

Arno De Cea & The Clockwork Wizards - Retrofuturisme Vol. 2

I believe this is the third Gremmy for Arno de Cea, fourth if you count the Irradiates album Arno is on. Obviously I love what he does. But I hate it when the same people always win. Surf is an underdog genre, we don’t need a Tom Brady or Lebron James. So I was probably actually biased against this album. A few albums ago this group pretty much engineered the formula to sound as calamitous as a surf band can get, with few approaching it and I think I even recognized a few bands that tried to sap a few watts from that specific generator. But formulas are formulaic! What’s next? This was not the clear winner, and a few days ago I had a different one at the top in my brain (which will remain a mystery).

Let’s look at some songs though.

Some of my favorite AdC&tCW (I need a better short name) tracks have been they eased off the gas a little and let the heft of it feel heavy. « Maelstrom Chromatique » is a great example of that, marching and roaring like some robotic post-surf godzilla. It sounds like something no other band is doing without sounding out-of-place. But then there’s the opposite: « Maï Taïson » is a pretty, lovely song, which I realize isn’t the criteria for this category, but it’s a genuinely great song, and they let enough subtle effects creep in to make it feel a little more substantial than just a humble sparkler. That’s breaking the formula.

I disregarded « Au regard des probabilités exponentielles » at first because « ew, vocals », but the triangle-lead funky(???) breakdown and striking slowdown before launching into mayhem once more is, again, a demonstration of more ideas and directions to take this sound. And with the addition of vocals, I kinda start thinking about Refused’s « Shape of Punk to Come », with great mid-song movements and unexpected genre-switching. If they also had this idea, I’ll thank them for not being so obnoxious as to use a name like that record.

Here’s the thing: I’m looking away from the main event because of this bias against the repeat winner. That calamitous sound, even if I’ve heard it before, is truly great, and tracks like « Bronzage désintégral » and « Saturne = hula hoop éternel » are just wild. And despite all these moments of fresh ideas on display here, when I put this record on shuffle next to all of these other records, it’s the monstrous, gigantic and noisy tracks that really jump out amidst everybody else. If I’m here to point you to the record with the highest likelihood of spiking your adrenaline, I’d fail you if I pointed you to another. Not only is their sound excellent and unique and worthy of repeated commendation, but they showed several times on this record that there are still worlds left to conquer.

Gremmy Awards 2021: Best « Rad » Instro Record

Chronique “RETRO FUTURISME VOLUME II” sur Muzzart

Cinquième album pour le trio de Cestas, Arno De Cea & the Clockwork Wizards, qui perpétue son passage à tabac de la surf-music et donne une digne suite à Retro Futurisme Volume I, paru en avril 2018, en en réalisant le second volet chez les immanquables A Tant Rêver du Roi. Arno De Cea donc (guitar, voice, analog synths), Thierry Causera (Bass guitar and sound effects HH electronics) et Maarten Schepers (Drums & percussions) ne changent (surtout) pas une formule qui gagne, marquée par le brassage du surfy sound avec des bourrades punk-hardcore, noise ou encore garage, et bien entendu évolutive sans perdre de son cachet ni de sa vérité. On embarque donc, on le sait désormais: le bitume, ici, n’est pas des plus lisses. Nombreuses sont les secousses, on roule pied au plancher et on décélère peu mais avec à propos. Souvenirs du futur, au moment présent, catapulte sa rythmique sur le haut de la vague. Il laisse ses plans surf, superbes, s’exprimer. Inventif, le groupe pratique depuis un bail, déjà, et n’a pas l’intention de le résilier. Ca serait créer le manque tant ses ouvrages, profondément personnels, le démarquent. Flux stellaire, de par ses sons spatiaux et agités, instaure un second trip perché, qui très vite passe la surmultipliée. Un chant sauvage s’invite, son apport est audible. J’aimerais d’ailleurs, et ça n’engage que moi, qu’il survienne plus souvent.

Il n’empêche: chant ou pas, les gaillards tutoient le meilleur de nos scènes. Forts de leur nouveauté et, bien que celle-ci soit maintenant établie, ils crachent des formats courts et efficients. Ils ont le bon goût de les tempérer, ne se bornant absolument pas à tracer sans penser. Ainsi The Moon harbour Blues, plus planant, apporte t-il un plus à ce RETRO FUTURISME VOLUME II digne de sa structure d’appartenance. Il fait respirer l’ensemble, le fait voleter, sans en écorner l’excellence. De ce fait on se cogne ensuite le remonté Bronzage désintégral, bref et secoué, avec un plaisir non feint.

Arno De Cea & the Clockwork Wizards m’évoque, d’ailleurs, Marvin en plus surf. Dans l’esprit du moins et vous l’aurez compris, le rapprochement plaide pour le trio. Guitares bourrues, rythmique wild et sonorités plus célestes complotent pour tirer de leur union la meilleure des potées. Un cru Girondin aux incrustes subtiles (Maï Taïson, poppy-surf bluffant de beauté). Aussi brut que finement ciselé, l’opus est un joyau. Traqué par le temps, sauvé par l’espace, il se remet à balafrer la surf, à lui conférer vitesse et imagination instrumentale. Saturne = hula hoop éternel, qu’y disent. Tu m’étonnes Elton, ça tonne! C’est aussi cosmique, mais de manière tripale et bagarreuse. Batterie-cascade, sons géniaux à tout-va, changements de sentiers accouchent d’un final imparable.

Avec Maelström chromatique, tel un Dick Dale les deux doigts dans la prise, on vire au pesant, dans la cadence, puis au finaud alerte. Le tout sans trembler ni peiner. De Cea et ses complices, c’est une certitude, manient leur registre avec l’assurance des références. On n’écarte pas la mélodie, elle a ici son rang et jamais ne dérange. Au regard des probabilités exponentielles, on opte pour une galopade punk chantée, urgente, qui envoie tout gicler. Magistral, sans courbettes, le morceau annonce une fin d’album qui elle aussi montre les crocs. Il offre, par ailleurs, un passage modéré du plus bel effet.


Photo Rachel The Road Crew

Sur la fin donc, Au Sud Ouest de nulle part, bien bel endroit dès lors qu’on en explore la teneur sonore, nous joue sept minutes de classe. D’abord belles, climatiques. Sa montée en puissance se fait sans hâte, puis c’est le séisme. On fait rage, avec maestria, en alertant les ambiances. Tout est en place, parfaitement édifié. C’est à The song that wouldn’t die #, plus directement furieux, que revient la mission de clore la fête. Il le fait dans le trépidant, non sans grâce, toutefois, dans ses notes. Arno De Cea & the Clockwork Wizards frappent à nouveau fort et juste, leurs ruades RETRO FUTURISTES sont des plus accomplies et dynamisantes que l’on puisse trouver. En plus d’un artwork lui aussi intéressant, ce qui a pour conséquence d’accroitre l’accroche générée par le projet.

Bandcamp Arno de Cea & the Clockwork Wizards / Bandcamp A Tant Rêver du Roi

New LP : “Rétrofuturisme Volume II”

Encore de la nouveauté avec un beau vinyle de « Brutal Surf Music » (mais pas que…), c’est tout chaud et ça arrive très bientôt !
Arno de Cea & The Clockwork Wizards « Retrofuturisme Vol.2 »
Sortie le 30.04.21
« RETRO FUTURISME VOLUME 2 « , sortie en vinyle via Productions Impossible Records, A Tant Rêver Du Roi et Calico Records pour l’Europe et Otitis Media Records pour les Etats-Unis.

Arno De Cea LP 2021
Arno De Cea and the Clockwork Wizards LP 2021 – Photo Rachel TRC

Quarantaines – Bis

Arno De Cea & The Clockwork Wizards

est sur la compilation « Quarantaines – Bis », en soutien à ce super lieu associatif et culturel La Dar, situé à Marseille.

La compil’ est sur Bandcamp et on y retrouve une quarantaine d’excellents groupes de la scène DIY de l’hexagone.

Compilation de soutien à prix libre pour la Dar (Marseille) :

Malheureusement pas besoin d’évoquer pourquoi,en 2021 après une année de crise sociale et sanitaire, il y a une réelle nécessité de soutenir toutes les initiatives populaires comme celle de la Dar :

« (…) La Dar Lamifa, espace associatif culturel et politique actif depuis 7 ans dans le quartier de la Plaine / Cours julien / Noailles au centre ville de Marseille, a dû fermer ses portes, annuler ses concerts, spectacles, ateliers, etc. La Dar est devenue spontanément un lieu où se sont développés des groupes de maraudeur·ses au profit des plus précaires, touché·es de plein fouet par la crise covid. Les cuisines de la Dar ont alors tourné à plein régime pour confectionner les repas à emporter et à distribuer. Des mineurs isolés mis à la rue ont pu venir y préparer des plats, la Dar s’est transformée en lieu d’accueil, d’organisation et de repos. Et aujourd’hui, ça recommence… »

100% des fonds récoltés seront reversés à la Dar

www.facebook.com/DarLamifa

Solidarity against social crisis and fascism

RETRO GAMING / SPLIT 10″

RETRO GAMING SPLIT 10″ is a collaboration between four modern Surf music bands from different parts of the world paying tribute to vintage video games by doing some game music theme covers and original songs about this 80s’ phenomenon.
10 songs by ARNO DE CEA & THE CLOCKWORK WIZARDS, LOS PECADORES, THE MULLET MONSTER MAFIA and SUPERINVADERS with the beautiful artwork by Flo Impure and mastered by Dan Randall (Ghoul, Vio-Lence, Iron Reagan…).

The concept of this record is to pay tribute to the good old days of 80s’ video games by doing some covers or writing original songs related to it.

Arno De Cea & the Clockwork Wizards ‘songs were recorded and mixed by Alexis Toussaint at La Ferronnerie in Pau on 11th and 12th of january 2020.

Arno De Cea : guitar, analog synthesizer, voice.
Thierry Causera: bass
Maarten Schepers; Drums

Mastered by Dan Randall at Mammoth Sound Mastering
Cover artwork by Flo Impure (IMPUREFLO@GMAIL.COM)

FESTIVAL VISIONS 7 // Plougonvelin

Le festival Visions est de retour pour sa 7ème édition dans l’écrin océanique du fort de Bertheaume à Plougonvelin du 2 au 4 août 2019 !
Les billets partent vite, la jauge est toujours réduite, on vous conseille de vous y prendre au plus vite pour éviter les mauvaises surprises.

▪️Billetterie : https://yurplan.com/event/Visions-777/34341
▪️Infos/écoute : https://www.festivalvisions.com/
▪️Annonce Ateliers /jeune public/spectacle/performances le 11 juin!

Programmation Visions777 :
▪️AntiKteeth
▪️Api Uiz
▪️Arno De Cea and the Clockwork Wizards
▪️ASSASSANI
▪️Borja Flames
▪️Capelo
▪️Channel+
▪️Clara Cuvé
▪️Conduit
▪️DJBro
▪️Drew McDowall (Coil) + Florence To present « Time Machines » Live A/V
▪️ Emma DJ
▪️ Enterrement de Pasteur Charles Part 1&2
▪️ EYE
▪️ Fleuves Noirs
▪️ FOUDRE!
▪️ France
▪️ France Chébran
▪️ Gil.Barte
▪️ Guadal Tejaz
▪️ Harshlove
▪️ HORZH
▪️ Jardin
▪️ J-Zbel
▪️ Le Druide
▪️ Lee Scratch Perry & Adrian Sherwood
▪️Les Géantes
▪️MariaViolenza
▪️Officine
▪️Osilasi
▪️Petbrick
▪️PI DOOM
▪️Pierre-vincent Fortunier
▪️Piotr Kurek
▪️Plaque Tournante
▪️PORD
▪️Powerdove
▪️Restée de fer
▪️Sara Fuego
▪️Scream Entertainment
▪️ Shackleton
▪️Society Of Silence
▪️Tanz Mein Herz
▪️Techno Thriller
▪️Thou
▪️Toad
▪️Tzusing
▪️Unas
▪️Unit Moebius Anonymous
▪️Vessel
▪️Zu presents « Carboniferous 10th anniversary »

Ecoute/prog jour par jour : festivalvisions.com

Infos billetterie :

▪️Vous n’êtes pas obligé d’imprimer votre billet. On peut le scanner depuis votre écran de téléphone.
▪️Le pass camping gratuit se réserve désormais comme une option lors de chaque réservation de billet. Merci de le réserver seulement si vous comptez réellement planter votre tente.
▪️Le pass de noël inclus le pass camping
▪️Attention aux achats de billets d’occasion. Soyez très méfiant, prenez toutes les précautions possibles. Contactez-nous en cas de doute.

⚠️ On continue de plancher sur l’abandon des ecocups avec pour objectif plus d’ecocups plastique dans 3 ans. On vous invite à apporter les dizaines d’ecocups qui encombrent vos placards et boites à gants pour les mettre gratuitement à disposition des festivaliers ⚠️